Carte IGN 3136 ET : Combe Laval – PNR du Vercors

Dénivelé 780 m – 20 km – 6 h

 

Nous nous garons sur le grand parking de Font d'Urle 1480 m.

Nous ne sommes pas seuls ...

Il fait très beau. Nous avions beaucoup aimé ce coin du sud Vercors l'an dernier. Du coup j'ai eu très envie d'y retourner.

Nous prenons le GR 93 qui grimpe raisonnablement jusqu'au Serre de Montlue.

Vers la côte 1992 m, nous prenons une belle épingle qui nous emmène sur la gauche, et descend en pente douce jusqu'au Pas de la Ferrière (1456 m).

Nous rencontrons déjà beaucoup de fleurs, orchis sureau rouge et jaune …

            Font d'Urle - Tête de la Dame_05    Font d'Urle - Tête de la Dame_11

           Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_19   Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_32

           Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_33   Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_08

Nous quittons le GR 93, pour prendre une sente bien tracée, plus près de la crête.

                         Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_23

Les prairies sont magnifiquement fleuries et à gauche on a une belle vue sur les parois verticales du plateau d'Ambel, que nous parcourons.

                                            Font d'Urle - Tête de la Dame_22  

On voit au loin la Tête de la Dame . Elle nous paraît loin, très loin !

                                            Font d'Urle - Tête de la Dame_16

Il fait très chaud, mais fort heureusement pour nous, le vent nous apporte une sensation de fraîcheur.

Nous musardons parmis les champs d'innombrables narcisses. On n'en n'a jamais vu autant.

                                            Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_10                  

Après la pause pique-nique, nous arrivons au Pas d'Ambel (1389 m).

Le sentier est pratiquement plat jusqu'au Pas de la Rouisse (1407 m).

                          Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_25

Là je décide de faire une pause et d'attendre Eddy et Fred qui attaquent rapidement la côte finale jusqu'au sommet (1506 m).

         Font_d_Urle___T_te_de_la_Dame_34

Dommage pour la vue, le ciel est brumeux.

En peu de temps, ils me rejoignent et nous refaisons le chemin en sens inverse.

La fatigue se faisant sentir un peu, j'ai trouvé la dernière côte jusqu'au Pas de la Ferrière, très longue.

J'avais eu l'impression, le matin, que le chemin descendait en pente douce !!!

Jolie rando fleurie, juste un peu longue, sans difficultés faite de montées et descentes successives.